Nos 3 conseils pour vivre en bonne santé

Le saviez-vous ? L’intestin est considéré comme le deuxième cerveau du corps humain. Cet organe influence notre comportement et est composé de milliards de bactéries qui permettent le bon fonctionnement de notre organisme1. Pour vivre en bonne santé, il est donc nécessaire d’y prêter attention en adoptant de bons gestes au quotidien. Direction nos 3 conseils à suivre.

Adopter une vie hygiène de vie

Pour vivre en bonne santé, certaines règles d’hygiène de vie doivent être respectées. Suivre une bonne alimentation constitue un facteur clé pour bien vieillir. Pour ce faire, tournez vous vers des produits frais plutôt que des plats industriels. Une alimentation trop grasse et/ou trop sucrée ainsi que la consommation excessive d’alcool sont autant d’excès en tout genre à proscrire de votre quotidien2.

Sans oublier le sport ! La pratique d’une activité physique régulière est capitale pour rester en forme3. En plus de cela, le sport vous aide à évacuer et à limiter votre stress4. Pas mal, non ?

Se tourner vers la prise de probiotiques

Le bon maintien et développement de votre organisme dépend également du bon développement de votre flore intestinale. Ce dernier ne dépend que de l’équilibre entre les bonnes et les mauvaises bactéries qui s’y trouvent5.

Les probiotiques sont des micro-organismes qui renforcent le bon équilibre de la flore intestinale. Indispensables à tout âge et essentiels à notre digestion, les probiotiques sont bénéfiques pour la santé du microbiote intestinal et du système immunitaire. Ils vous aideront à préserver ou à rétablir votre confort digestif si un facteur extérieur est venu le rompre6,7.

Gare aux antibiotiques8 !

Ennemis jurés de la flore intestinale, les antibiotiques peuvent déséquilibrer votre organisme et assurer une mauvaise digestion en détruisant toutes les bactéries y compris celles qui vous protègent. Votre microbiote intestinal peut se trouver totalement dévasté selon la molécule que les antibiotiques contiennent et selon la susceptibilité de chaque patient.

Pour empêcher les effets secondaires comme la diarrhée, il est conseillé de se tourner vers la prise de probiotiques qui vont permettre de mieux réguler votre système digestif et repeupler l’intestin de « bonnes » bactéries grâce à son effet anti-dysbiose.

 

En route vers un microbiote toujours jeune malgré le temps qui passe !

 

Sources :
  1. Walter J, Ley R. The Human Gut Microbiome: Ecology and Recent Evolutionary Changes. Annu Rev Microbiol. 2011;65(1):411-429. doi:10.1146/annurev-micro-090110-102830
  2. Gentile CL, Weir TL. The gut microbiota at the intersection of diet and human health. Science. 2018;362(6416):776. doi:10.1126/science.aau5812
  3. King NA, Hopkins M, Caudwell P, Stubbs RJ, Blundell JE. Beneficial effects of exercise: shifting the focus from body weight to other markers of health. Br J Sports Med. 2009;43(12):924. doi:10.1136/bjsm.2009.065557
  4. https://adaa.org/understanding-anxiety/related-illnesses/other-related-conditions/stress/physical-activity-reduces-st.
  5. Cani PD. Gut microbiota — at the intersection of everything? Nat Rev Gastroenterol Hepatol. 2017;14(6):321-322. doi:10.1038/nrgastro.2017.54
  6. Wieërs G, Belkhir L, Enaud R, et al. How Probiotics Affect the Microbiota. Front Cell Infect Microbiol. 2020;9:454-454. doi:10.3389/fcimb.2019.00454
  7. Wang H, Lee I-S, Braun C, Enck P. Effect of Probiotics on Central Nervous System Functions in Animals and Humans: A Systematic Review. J Neurogastroenterol Motil. 2016;22(4):589-605. doi:10.5056/jnm16018
  8. Valdes AM, Walter J, Segal E, Spector TD. Role of the gut microbiota in nutrition and health. BMJ. 2018;361:k2179-k2179. doi:10.1136/bmj.k2179